Interview de Gérald Claessens

Gérald Claessens, fondateur de l’agence Knewledge, a accepté de répondre aux questions de Marketers.lu

Knewledge, est une entreprise qui offre des services de performance marketing aux annonceurs et sites e-commerce qui recherchent de la visibilité, parlez-nous de vos projets à venir.

Knewledge fête ses 5 ans d’existence.

En 5 ans, le marketing digital a beaucoup évolué. Pour ne prendre qu’un exemple parmi d’autres, l’iPad a été lancé par Apple début 2010, aujourd’hui, seulement 4 ans plus tard et plus de 170 millions d’iPads vendus, les tablettes font partie de notre quotidien. En 5 ans, la façon dont nous consommons les médias a radicalement changé : qui ne surfe pas sur sa tablette le soir en regardant la télévision ? La communication digitale est partout. La multiplication des écrans est un véritable phénomène et doit être intégré dans toute stratégie de communication. Pour reprendre les propos d’Eric Schmidt (Google) : « Qui n’a pas de stratégie mobile n’a pas de stratégie ».

Agence média digitale

Dès lors, chez Knewledge, en tant que spécialistes du marketing digital, nous avons intégré au cours des dernières années les compétences et l’expérience sur le Search Marketing, l’Affiliation, le Mobile Marketing, le Video Advertising, le Real Time Bidding pour nous positionner de plus en plus comme une agence media digitale axée sur les résultats. En d’autres mots, notre métier consiste à proposer des solutions innovantes et optimiser les investissements marketing de nos clients.

Knewledge lance des formations en marketing digital

Par ailleurs, les challenges sont nombreux. Nos métiers sont en évolutions constantes, ce qui implique une remise en question perpétuelle de nos façons de travailler et des solutions que nous pouvons apporter à nos clients, mais aussi une obligation de formation continue. C’est pourquoi et dans ce sens, nous pensons que l’évolution du marché luxembourgeois doit passer par l’éducation. Nous sommes récemment devenus un organisme de formation professionnelle continue reconnu. Nous allons lancer dans les mois qui viennent des cycles de formations courtes, à commencer par le Web Analytics, qui est pour nous la base fondamentale pour la réussite d’une stratégie de marketing digital. Les données doivent soutenir tous les processus de décisions : le marketing digital est devenu le data marketing.

Quelles sont selon vous les nouvelles tendances qui vont faire fureur en 2014?

Les tendances sont nombreuses et en évolution rapide. Néanmoins, et selon moi, deux tendances, même si elles ne sont pas les plus récentes, sont particulièrement importantes cette année : le Remarketing et le Video Advertising.

Le Video Advertising

YouTube est un véritable phénomène. YouTube est à la fois la première plateforme de vidéo en ligne mondiale, le deuxième moteur de recherche (après Google) et le deuxième réseau social (après Facebook). Plus de quatre milliard de vidéos sont vues chaque jour et soixante heures de vidéos y sont téléchargées chaque minute !

L’audience de YouTube est telle qu’elle peut être comparée aux plus grandes chaînes de télévision nationales en termes de ‘reach’ !

Pour les annonceurs, c’est une opportunité extraordinaire de disposer d’une telle audience avec en même temps des capacités de ciblage très précises, le tout avec un système de paiement basé sur le fait que l’audience ciblée ait effectivement regardé le spot publicitaire.

Pour le marché luxembourgeois et ses spécificités uniques en termes de variété des audiences, YouTube permet des campagnes multilingues, à l’échelle de la Grande Région avec des budgets très restreints par rapports à ceux de la télévision traditionnelle. Encore mieux, un déplacement d’une partie de budget TV vers YouTube de façon complémentaire permet d’augmenter significativement la portée d’une campagne.

Le Remarketing

Avez-vous déjà été poursuivi, voire gêné, par des publicités pour un célèbre site de vente en ligne que vous aviez visité préalablement ? Croyez-le ou pas, mais cette technique, appelée Remarketing (ou encore retargeting ou reciblage en français) est considérée par les analystes comme la tendance la plus ‘hot’ du moment. Le fait est que le remarketing, même s’il peut être perçu comme trop intrusif par les consommateurs, est extrêmement puissant et profitable pour les annonceurs. Le remarketing permet en effet d’entrer à nouveau en relation avec des clients potentiels qui sont passé par un site sans rien acheter. Les annonceurs peuvent ainsi les recibler et leurs présenter une offre ou un message personnalisé qui les inciteront à revenir sur le site et à effectuer un achat. Bien utilisé, il permet de diffuser le bon message auprès de la bonne personne, et ce au bon moment. Enfin, le remarketing peut être utilisé de différentes façons, en fonction du type de site, des objectifs commerciaux et du type de campagnes, que cela soit en Display, sur les moteurs de recherche, sur les réseaux sociaux ou dans les applications mobiles.

Quelles sont vos recommandations pour optimiser son référencement?

Quand on parle de SEO (Référencement naturel), on pense tout d’abord à Google. Celui-ci détient actuellement 95% des parts de marché des moteurs de recherche.  Google est tout puissant et met à jour et modifie les règles sans relâche. L’année dernière, Google a été clair sur un point : la qualité du contenu l’emportera sur les « astuces » de toutes sortes. Ce qui était une bonne pratique au niveau référencement peut en devenir une mauvaise à tout moment et la seule manière de s’assurer que votre site ne sera pas affecté par un nouveau changement d’algorithmes de Google est de produire du contenu original de qualité que votre public cible voudra lire, utiliser et partager.

Mes recommandations actuelles pour le référencement naturel sont principalement centrées sur la qualité de l’expérience utilisateur :

Du contenu de qualité

L’adage « Sur Internet le contenu est roi » n’a jamais été plus vrai qu’à l’heure actuelle. Google est maintenant capable de replacer les termes d’une recherche dans un contexte, ce qui signifie qu’il faut rester ciblé. Il est préférable de rédiger un article sur un sujet précis plutôt que de rédiger un contenu plus généraliste truffé de mots-clés.

Des liens pertinents

Les liens sont traités comme du contenu. La qualité emporte sur la quantité. La création de liens en masse via des inscriptions dans des annuaires est passée du côté des mauvaises pratiques. Ici aussi le contenu est roi : si votre contenu est de qualité, votre public, y compris d’autres rédacteurs ou journalistes le reprendront, le partageront et ajouteront des liens vers celui-ci.

Un site adapté aux mobiles

Plus de 40% des internautes cherchent des entreprises via un appareil mobile. Le ‘responsive design’, qui permet aux utilisateurs d’accéder à un même site à partir de différents appareils, contribue à améliorer l’expérience utilisateur. La recherche sémantique et le ciblage géographique vont de pairs avec le mobile, notamment grâce à la commande vocale. Ces changements dans la façon dont est utilisé internet de nos jours ont un impact sur le référencement.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont un impact sur le référencement naturel, et en particulier (évidemment) Google+. Le contenu rédigé pas des profils d’internautes identifiés et vérifiés sera mieux classé que celui produit par des auteurs ‘anonymes’. Votre profil Google+ peut être relié à chaque article que vous publiez, peut favoriser votre développement naturel ainsi que votre propre visibilité.

Internet est en évolution permanente… il y a-t-il des nouveautés pour améliorer la mesure du trafic?

Universal Analytics

Les nouveautés en la matière sont rapides et nombreuses, mais la plus notable est le lancement officiel d’Universal Analytics, la nouvelle version de Google Analytics. Mesure multi-device et du offline, il s’agit d’une mise à jour majeure qui enrichit significativement l’outil. Il s’agit même d’une petite révolution dans le milieu de la mesure d’audience web.

Mesure cross-session et multi-device

Universal Analytics va en effet impacter le comptage des visiteurs uniques. Actuellement, le système Google Analytics ne permet pas de suivre le comportement de quelqu’un qui visite un site l’après-midi au bureau et y retourne le soir de chez lui depuis sa tablette. Cette même personne est considérée comme deux visiteurs uniques différents. Hors il s’agit de la même personne. Ce ne sera plus le cas avec Universal Analytics qui permet d’attribuer un identifiant unique anonyme à ce visiteur et dès lors comprendre le comportement d’une même personne physique sur un site via différents devices.

Mesure du offline

Le fait d’attribuer un identifiant unique à un visiteur va aussi permettre progressivement d’analyser l’impact d’actions off-line. Un nouveau protocole de mesure va permettre d’envoyer des données extérieures à Universal Analytics, ce qui devrait permettre in fine de mesurer par exemple des ventes effectuées en magasin et l’impact d’actions online sur celles-ci.

Tout le monde cherche à améliorer la performance de son site… Existe-t-il quelques règles simples qui permettent d’améliorer facilement la situation?

Tester, mesurer, analyser, optimiser

Il n’existe pas de recette miracle ! Chaque domaine d’activité, chaque média, chaque business a sa propre audience, avec des demandes et sensibilités différentes. La base de la réflexion doit toujours être centrée sur l’expérience de l’utilisateur et de comment l’améliorer sans cesse. Pour cela mon meilleur conseil et pour moi la seule solution est de tester, mesurer, analyser et optimiser en continu. C’est le processus que nous appliquons chez Knewledge.

This website uses cookies. You can set your cookie preferences below. For more details see our privacy policy. By continuing to use our website you consent to our cookies.

x
©